Lien vers la version anglaise
Deutsche version hier

L'histoire de Feliks

Envoye en esclavage dans un camion a betail

Je m'appelle Feliks Chustecki et au cours de ma vie, j'ai ete respectivement : Eleve. Esclave dans un camp de travail. Refugie. Cadet. Pilote stagiaire. Enseignant.

Je suis ne en Pologne mais je vis desormais a Coventry en Angleterre. Je fais partie du commite des anciens parce qu'a quatorze ans, j'ai ete envoye avec ma famille dans un camp de travail en Russie.

En 1939, dans tous les journaux, on voyait plein d'evenements qui pouvaient etre synonymes de guerre. Il y avait en Pologne, des mai 1939, des manoeuvres de l'armee polonaise. Je peux me souvenir d'avoir regarde une grande parade de la cavalerie polonaise. La vue de 300 cheveaux m'avait fait grande impression.

Ma scolarite a ete interrompue a quatorze ans quand les Russes ont envahi l'Est de la Pologne tandis qu'au meme moment, les Allemands envahissaient l'Ouest de la Pologne.

Les soldats russes sont arrives le 10 fevrier 1940. Ils nous ont reveilles et nous ont dit que nous avions une heure pour rassembler quelques affaires sur les traineaux et pour les amener jusqu'a la gare. Mon pere etait garde par un soldat, tandis que ma mere et moi recuperions ce que nous pouvions. Nous savions que nous serions abattus si on essayait de courir ou de resister.

Bien sur maintenant les enfants sont supposes etre proteges de tout, mais alors, ils faisaient juste partie du jeu. Il n'y avait personne pour nous defendre . On nous a pousses dans le camion a betail avec plein d'autres familles et les portes du camions ont ete fermees a clef. Il n'y avait pas d'intimite, pas de nourriture si ce n'est les quelques morceaux que nous avions ramenes. Nous ne pouvions sortir en aucun cas, meme si des gens etaient malades ou mourraient, il y avait des gardes pour nous abattre si nous essayions de nous echaper.

Notre voyage a dure un mois entier. De temps en temps (tous les quelques jours) on nous donnait de l'eau et , la premiere semaine, nous n'avions eu que cela, ensuite, apres la deuxieme semaine, on nous a donne de la soupe de poisson et du pain.

Dans les camps de travail, aucune nouvelle du monde exterieur ne parvenait a nos oreilles, seulement des rumeurs transmises par des etrangers et bien sur, ils nous disaient seulement que la Pologne etait detruite. Nous sommes restes dans ce camp pendant deux ans.

Quand Hitler a attaque la Russie, une amnistie a ete declaree et nous avons eu la permission de nous rendre au Sud de la Russie ou une armee polonaise se formait. Nous etions environ 500 et nous nous avons d'abord voyage a bord de peniches tirees par des remorqueurs pendant des centaines de kilometres, avant de prendre le train - nous avions 1300 kilometre a traverser. Pendant le voyage nous n'avions pas beaucoup de nourriture voire pas du tout - de nombreuses personnes sont mortes - jusqu'a ce que nous arrivions au Kazakhstan ou les forces polonaises se formaient. Bien que nous etions malades et morts de faim, ca a ete une joie de revoir les soldats et les drapeaux polonais.

Je suis devenu Cadet et j'ai eu l'honneur de m'engager dans cette armee pour combattre et pour refonder mon pays perdu. L'ecole des cadets se basait sur la discipline militaire. Nous recevions des visites des representants de l'armee et des forces aeriennes polonaises. C'etait pour nous recruter dans l'une ou dans l'autre. Nous etions tous impatients d'entrer dans le feu de l'action apres toutes les souffrances que nous avions vues et vecues. Nous voulions contribuer a l'effort. J'ai ete recrute pour devenir pilote dans les forces aeriennes pour la Pologne libre et je suis arrive en Angleterre.

Feliks Chustecki
Fevrier 1996


Stories Map Food ELDERS