Lien vers la version anglaise.
Deutsche version hier

L'histoire de Theresa : l'occupation

L'Occupation

La vie n'etait pas facile pour Theresa. Les choses avaient beaucoup change pour notre famille depuis l'arrivee des Americains a Noerdlingen. Tout le monde avait peur d'eux. On n'etait pas autorise a quitter la maison plus d'une heure par jour. Theresa n'avait pas beaucoup d'argent parce que son mari Fritz n'avait pas de travail.

Leurs huit enfants avaient le droit de jouer dans la cours fermee. Elle savait qu'on pouvait compter sur eux mais on ne pouvait pas savoir tout ce qu'ils avaient vu et ce qu'ils avaient fait... Ses enfants, comme tous les autres, allaient voir les Americains sur la place du marche. Les Americains etaient tres gentils avec les enfants et leur donnaient du cafe, des cigarettes et du chocolat. Dans le pays, Theresa echangeait les cigarettes contre de la nourriture. Neanmoins, Theresa se mefiait des Americains.

In the country C'etait toujours difficile d'avoir assez de nourriture pour subvenir a nos besoins; La famille avait des ticket de nourriture mais Theresa devait essayer de se rendre a l'exterieur vers les villages du pays. Auparavant, on avait la permission de quitter la maison . Mais neanmoins, Theresa devait se rendre aux quartiers generaux pour un laisser-passer si elle voulait quitter la ville.

Theresa n'avait pas de problemes pour obtenir un laisser-passer parce qu'elle n'avait pas appartenu au parti. Mais les papiers de nombreuses autres personnes prouvaient qu'ils avaient ete membres du parti. Ceux-la etaient tous envoye dans des camps. Pendant les deux heures pendant lesquelles Theresa avait la permission de quitter la ville, elle n'allait pas plus loin que Grosselfingen, a approximativement 10 km. La, elle devait troquer autant que possible. Elle avait toujours du lait, des oeufs ou un peu de ble. De telles choses, bien que peu nombreuses, etaient extremement importantes pour ma famille.

Ma famille avait la permission de garder plus de 150 lievres dans la ville. Tous les weekends on tuait 2 lievres, comme ca, chaque membre de la famille mangeait de la viande au moins une fois par semaine. La viande etait rare a cette epoque. Seul le plus vieux de ses fils et son mari Fritz en mangeait regulierement.

Un jour, Theresa se tenait a nouveau contre la fenetre et vit arriver son fils vers la maison. Soudain, un des camions rattrapa Richard et l'arreta. Ils commencerent a parler, ce qui n'etait pas vraiment anormal parce que Richard savait parler un peu anglais, mais, ensuite, Richard monta dans le camion et s'en alla.

Le coeur de Theresa arreta presque de battre. N'avait-elle pas toujours dit a ses enfants d'etre prudents avec les Americains ? Elle imagina de terribles choses et pria pour que rien n'arrive a son fils. Apres quelques temps, Richard revint a la maison et lui dit que l'Americain etait en train de chercher une boutique pour un nettoyage a sec et qu'il lui en avait indique une.

Le matin suivant, quelqu'un sonna a la porte. Theresa ouvrit la porte et etait etonne de voir que l'homme a la porte etait le meme que celui qui avait pris son fils dans le camion. L'Americain demanda a Theresa si elle pouvait repasser son pantalon. Theresa n'etait pas tres enthousiaste, mais elle etait amicale avec lui et lui repassa son pantalon. Quand l'Americian vit les huit enfants, il fut etonne, il ne parvenait pas a imaginer qu'ils etaient tous a Theresa. Il aurait aime lui donner un cadeau et voulait payer pour le repassage de son pantalon. Mais Theresa ne voulut rien prendre et renvoya l'Americian.

Maintenant, mon arriere grand-mere Theresa a 92 ans. Son mari Fritz, mon arriere grand-pere, est mort il y a de nombreuses annees. Mon grand-pere est l'un des six enfants encore en vie et Richard a vecu de nombreuses annees en Australie.

Monika Beck
Avril 1997

Monika est un eleve de Kurt Wittmann a la Realschule Maria Stern, Nördlingen, Germany.
Vous pouvez clicker ici pour lui ecrire.
Stories Map Food ELDERS