English version here

L'histoire de peter

Mon éducation et mes souvenirs de la Kristallnacht - la nuit du verre brisé

Photograph of young Peter Je suis né en février 1921. Apres les 4 années normales a l'école primaire, je fus admis en 1932 dans un college d'état local (Gymnasium). Mais environ un an plus tard une nouvelle loi Nazie fut votée, autorisant les seuls enfants de soldats juifs en premiere ligne lors de la premiere guerre mondiale a aller dans les écoles d'état allemandes, incluant les universités. Cela n'incluait pas les établissement d'éducation privés, par exemple les écoles ou les universités gérées par l'église ou reconnues comme des organisations charitables.

Je fus obligé de quitter mon college car mon pere n'avait pas été un soldat en premiere ligne lors de la guerre. Mon éducation continua dans un college privé. Je peux clairement me souvenir de moments dans cette école ou je fus raillé, brutalisé, l'objet de discrimination et d'abus verbaux ainsi que physiques de temps en temps, indifféremment par des professeurs et des éleves. Les enfants juifs devaient s'asseoir au fond de la classe et nos notes, sans exception, étaient basses simplement parce que nous étions juifs. Au mieux nous étions traités comme des " non-etres ". La plupart, mais pas tous, des enfants non-juifs avaient rejoint les Jeunesses Hitlériennes. Ceux qui ne l'avait pas fait étaient attentifs a ne pas montrer leur sympathie pour leurs camarades de classe juifs, de peur de se voir eux-memes infliger un traitement sévere. Ce qui était le plus déconcertant et le plus humiliant était l'obligation en classe d'accueillir les professeurs avec le bras droit levé en disant "Heil Hitler" et de devoir écouter les virulentes chansons antisémites et Nazies. Mes souvenirs ne sont pas des plus gais! Bien sur, mes parents faisaient de leur mieux pour essayer de contrebalancer mes expériences a l'école par une vie de famille normale et affectueuse a la maison. Je ne me rappelle pas que la politique ou des excés Nazis particuliers aient jamais été discutés a la maison, probablement parcequ'ils voulaient me " protéger " de tels événements. C'était les jours pré-télévisuels!

Je quittais le college en 1937 a l'age de 16 ans. Une éducation plus longue en Allemagne n'était plus possible. D'ici la il était aussi devenu clair que les choses se dégradaient progressivement, bien que tres peu de juifs allemands aient pu prévoir l'horreur finale de l'Holocauste. Je sais que mes parents ont demandé un visa pour chacun de nous pour émigrer aux USA. Nous avons obtenu l'affidavit nécessaire d'une connaissance américaine, mais le quota alloué pour la queue des familles attendant l'immigration aux USA signifiait que nous aurions du attendre des années. Ce quota annuel de visas était strictement limité a un nombre relativement faible d'immigrants de l'Allemagne.

En octobre 1937 je commencais a travailler en tant qu'apprenti dans une brasserie, pour apprendre un métier que je pourrais exercer n'importe ou dans le monde. La brasserie était dans un vieux chateau de la région, environ 50 miles hors de Munich. Puis, au début de novembre 1938, je devenais éleve dans une école de brasserie privée a Munich.

Les événements du 9 novembre 1938 mirent fin a tous nos plans. Mon pere était parti a son bureau a 7 heures ce matin la. Ma mere répondit a un appel téléphonique un peu plus tard, et un homme au bout du fil la mit en garde contre les choses épouvantables qui étaient sur le point de frapper les juifs. Il la pressa elle et la famille de sortir rapidement de Munich. Ma mere, ma soeur et moi monterent dans notre voiture pour aller chercher mon pere au bureau. Au début mon pere était plutot réticent et insistait pour rester mais par la suite ma mere parvint a le convaincre de partir. Il fut décidé que je devais aller au college comme d'habitude pendant que mon pere, ma mere et ma sœur continueraient en voiture jusqu'à la brasserie ou j'avais précédemment travaillé. La brasserie était a l'époque possédée par un ami juif de la famille.

Apres les conférences du matin a l'université je revenai manger a la maison mais notre vieille femme de ménage me dit que je ne devais pas rester car les soldats Nazis étaient venus deux fois a l'appartement le matin pour mon pere et moi. La femme de ménage me pressa de partir par les escaliers de derriere, craignant qu'ils ne reviennent. C'était un conseil sage comme je m'en apercus par la suite car les Nazis s'étaient en fait représentés a la porte de devant un peu plus tard. Je décidai de prendre un train pour rejoindre mes parents a la brasserie dans la région. Quand j'arrivai, j'appris qu'ils étaient déja repartis. Mais c'est une autre histoire. Il n'y avait nulle part pour moi ou aller sinon reprendre un train pour Munich. J'allai a l'appartement de ma grand-mere, ou j'arrivai aux environs de minuit. Ma mere répondit a la sonnette et m'accueillit avec incrédulité. Apparemment des hommes armés de la SA avaient regardé toutes la journée et la soirée l'extérieur de la section d'appartement ou vivait ma grand-mere, cherchant mes deux oncles qui avaient depuis longtemps sauté par dessus la barriere du rez-de-chaussée a l'arriere de la maison et les murs du jardin. Ils trouverent refuge chez des amis non-juifs. Les hommes de la SA en avaient probablement eu marre d'attendre par une nuit de novembre glacée et étaient partis quand j'arrivai un peu apres minuit.

Nous sommes restés avec ma grand mere un jour ou deux puis nous sommes retournés a la maison. D'ici la l'arret en masse de juifs déportés au camp de concentration de Dachau, l'incendie et le pillage des synagogues, la destruction et la mise a sac des maisons juives ainsi que d'autres atrocités juives préméditées et perpétrées durant les 24 heures précédentes avaient pris fin. Nous connaissons maintenant cela sous le nom de KRISTALLNACHT - la nuit du verre brisé. Notre famille était plus chanceuse que la plupart. Quelques jours apres mon 18eme anniversaire, avec un visa pour l'immigration dans ma poche, j'arrivai en Angleterre.

Peter Sinclair
2 Octobre 2000

Peter raconte aussi la raclée et l'humiliation publique de son pere par des voyous Nazis.


Stories Map Food ELDERS Links