Lien vers la version anglaise.

L'histoire de Raymond

Un officier canadien en belgique

J'etais en Belgique juste apres la guerre, en tant que membre de la comission alliee qui avait ete mise en place pour aider les territoires occupes et j'ai des souvenirs confus de ce pays.

Je me rappelle la boue et les routes pavees bosselees mais aussi la gratitude silencieuse et authentique des Belges. J'ai ete heberge pour un moment a Sant Lievens-Houtem, pres de Ghent, avec un certain Dr Lafort qui etait le veterinaire local. Je lui procurais de l'essence, comme cela, il pouvait faire ses tournees et je sortai souvent avec lui, m'emerveillant toujours en me demandant comment un homme si petit pouvait manier des vaches et des taureaux gigantesques avec apparemment si peu d'efforts. Les fermiers s'excusant le payaient principalement en produits fermiers.

Les hommes de l'armee vivaient dans leur propre monde et permettaient rarement l'intrusion d'un civil dans ce monde. Un jour Ghent, Le jour suivant Eindhoven, mais, en moi meme, je me sentais profondement desole des souffrances que les gens avaient du subir, et je me sentais aussi triste que les femmes aient les cheuveux tondus parce qu'elles etaient sorties avec des Allemands. Nous etions si bien traites par le Canada que je pensais que nous nous sentions un peu coupable du fait que les civils et plus particulierement les enfants etaient les veritables victimes de la guerre. Je n'oublierai jamais les enfants pathetiques qui trainaient autour du hall du mess des officiers pour de la nourriture.

Je me souviens de la Belgique comme d'un endroit triste, depourvu de soleil et de bruits joyeux.

J'y suis retourne il y a quelques annees et bien sur, c'etait totalement different - Un endroit bien plus heureux. Vive la Belgique !

Raymond Delaveaux

Raymond est membre du commite des anciens de MEMORIES. Vous pouvez clicker ici pour lui ecrire.


Stories Map Food ELDERS